Referencement gratuit

LA THEORIE DES JEUX

Le dilemme du prisonnier : est-il dangereux de tenter de nous signaler à une intelligence extraterrestre ? 

 

capture52-10.jpg

L’envoi de messages dans les profondeurs de l’espace pourrait être la meilleure manière pour les Terriens de trouver une intelligence extraterrestre, mais elle comporte un risque important : alerter des extra-terrestres hostiles de notre présence. La théorie des jeux peut être un moyen de résoudre ce dilemme.

Jusqu’à présent, la recherche d’une intelligence extraterrestre par le SETI était principalement limitée à l’écoute des signes d’une technologie d’ailleurs. Seules quelques tentatives ont été réalisées pour diffuser des messages vers de lointaines étoiles. De nombreux scientifiques sont contre une telle activité de transmission par le SETI de crainte de révéler notre présence. Si tous les aliens ressentent la même chose, alors personne ne s’annoncera et les chances de se détecter les uns les autres seront limitées.

capture48-4.jpgPour évaluer les pertes et les gains potentiels, Harold de Vladar de l’Institut des sciences et des technologies en Autriche, à Klosterneuburg, s’est tourné vers le dilemme du prisonnier énoncer en 1950 par Albert W Tucker a Princeton qui caractérise en « théorie des jeux » ou deux joueurs auraient intérêt a coopérer, mais ou de forte incitations peuvent convaincre un joueur rationnel de trahir l’autre quand le jeux n’est joué qu’une fois pourtant si les deux joueurs trahissent ils sont perdants. Un problème tiré de la théorie des jeux qui sont un ensemble d’outils pour analysé les situations dans lesquelles ce qui est idéale de faire pour un agent (personne physique, entreprise, animale, etc. ) Dépend des anticipations qu’il forme sur ce qu’un ou plusieurs autre agent vont faire. L’objectif de la théorie des jeux est de modélisé ces situations, de déterminé une stratégie optimale pour chacun des agents, de prédire l’équilibre du jeu et de trouver comment aboutir a une situation optimale. La théorie des jeux est très souvent utilisée en économie, science politique, en biologie ou encore en philosophie. Le dilemme du prisonnier dans lequel deux prisonniers choisissent entre avouer leur crime commun ou se taire, avec des sentences différentes en fonction de ce qu’ils disent. Un détenu sera libéré s’il dénonce son partenaire resté silencieux, ce dernier obtenant la peine maximale. S’ils se dénoncent l’un l’autre, chacun reçoit une peine moyenne. En revanche, si les deux restent silencieux, les deux sont condamnés à des peines symboliques, la plus petite peine. De Vladar a estimé que le dilemme du SETI est essentiellement le même, mais en sens inverse. Le silence mutuel pour les prisonniers équivaut à la diffusion mutuelle pour les étrangers de l’espace, ce qui donne les meilleurs résultats pour les deux civilisations. Et tandis que quelques prisonniers égoïstes mouchardent, une civilisation égoïste est silencieuse, attendant que quelqu’un d’autre prenne le risque d’annoncer sa présence "Nous sommes ici !" au reste de l’univers.  Cela a conduit de Vladar à appliquer les mathématiques du dilemme du prisonnier au SETI. Dans la version classique du dilemme du prisonnier, chaque égoïste cafte. Mais comme nous ne connaissons pas le caractère de touts les extraterrestres et comme il est difficile de mettre une valeur sur les avantages de trouver une civilisation avancée, pour la science, la culture et la technologie, Vladar est restée mitigé entre la récompense apporter en trouvant une autre forme de vie intelligente et le cout entrainer par le fait que nous pouvons ainsi être nous-mêmes trouvé par de méchants aliens. Le résultat est une gamme de stratégies de diffusion optimales. Selon Vladar : Ce n’est pas sur l’opportunité de le faire ou non, mais combien de fois.

La conclusion est intrigante, ainsi, si vous augmentez les bénéfices placés sur la recherche d’étrangers, vous pouvez réduire la fréquence des émissions, tout en gardant les mêmes bénéfices attendus pour les Terriens. Être capable de maintenir des émissions à un taux minimum est une bonne nouvelle, car elles ont un coût et entrainent un risque de sanctions catastrophiques, comme une guerre interstellaire. Voir peut être Comment le changement dramatique de notre écosystème, pourrait alors favoriser une invasion extraterrestre ?capture01-36.jpgSeth Shostak de l’Institut SETI, en Californie, affirme que la théorie des jeux est une bonne approche, mais qu’il y a trop d’inconnues. Peut-être que les extraterrestres ne diffusent pas activement, car ils n’en ont pas besoin. Shostak a récemment montré qu’une civilisation même un peu plus avancée que la nôtre pourrait utiliser son soleil comme une “lentille gravitationnelle”.

Un tel “objectif” pourrait détecter les lumières d’une grande capitale moderne, une fois que la lumière a eu le temps de voyager aussi loin. Et il y a certainement des systèmes stellaires exotiques qui sont plus proches de nous que cela. L’éclairage urbain pourrait révéler la présence d’une civilisation extraterrestre ou de détecter des sphères de Dyson pour trouver de la vie extraterrestre ?

La Terre a également largement diffusé tous les séries télévisions et autres téléachats par les ondes hertziennes dans l’espace ainsi que les autres signaux radio pendant le siècle passé et qui ont peut-être déjà été captés…

Actuellement nos émissions hertziennes diffusent beaucoup moins vers l’espace, dû à l’internet et aux fibres optiques. Mais l’éclairage de nos villes et routes est en très forte accroissement et cette éclairage est bien visible la nuit depuis l’espace, de plus le taux de CO2 de l’atmosphère terrestre est lui aussi en très forte augmentation ce qui pourrait signaler la présence de la civilisation terrestre a une autre civilisation elle extraterrestre.

L’étude publiée sur The International Journal of Astrobiology: The game of active search for extra-terrestrial intelligence: breaking the ‘Great Silence’.Avec l’aide de la précédente étude: Are transmissions to space dangerous?

RETOUR

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×