Referencement gratuit

UNE CIVILISATION HOLOMETABOLES

Une civilisation pourrait évoluer sous forme de métamorphose partielle ou complète. Mère nature a pu prendre des voies entièrement différentes de la notre

Sur terre l’évolution a suivie beaucoup de chemin différent (mammifères, insectes, poissons, oiseaux et aussi vivipare, ovovivipare etc. et bien sûr la métamorphose) toutes ses voies ont amené un très grand nombre d’êtres différents sur la terre et tous cheminent vers la convergence biologique.

Dans le monde des insectes l’holométaboles est une métamorphoses complètes, de l’œuf en passant par la larve, la chrysalide et l’adulte ou imago pour exemple les papillons et les abeilles, qui effectuent deux mues de métamorphose, la chrysalide est le stade de développement intermédiaire entre la larve et l'imago (ou adulte). Un autre nom pour désigner ce stade intermédiaire est la nymphe.

Capture11 36

La larve chez les insectes diffère radicalement de l'adulte (chenille/papillon, asticot/mouche…). Elle est dépourvue d'ailes (endoptérygotes) et ne fait que grandir sans changement de forme. Au dernier stade larvaire, elle s'immobilise et se protège en général (chrysalide, pupe…) ; c'est le stade nymphal préparatoire de la métamorphose en adulte. On parle alors d'espèce holométabole.

  • Des métamorphoses complètes, et passent par divers états :
    • œuf (état immobile),
    • larve (état actif), qui diffère beaucoup des adultes,
    • stade pré-imaginal (état immobile) chrysalide, nymphe.
    • imago (état actif)

Il serait tout à fait envisageable de rencontré une civilisation de ce type passant par plusieurs stade d’évolutions dans leurs développement biologique. Il se pourrait très bien que l’évolution sur une autre planète est prie une autre direction pour engendré des êtres intelligent et pourquoi pas celle de l’holométaboles, la transformation de l’être a chaque étape produisant un être évolué et une civilisation a sont terme finale.

Capture12 36

Ils pourraient passer par plusieurs stages ou niveaux d’évolutions tout comme certaines insectes. Passant de l’œuf, larve à la finalité d’un être supérieur.

Il pourrait avoir aussi de grande différence entre les mutations, chaque étape pourrait posséder un rôle a joué dans leurs culture ou leurs morphologie

Des êtres né dans des œufs incubé par leurs parent évoluant vers le stade de larves qui durant cette période de temps apprennent les connaissances de leur civilisation et/ou de leurs futur statut dans leur société. Devenant par la suite un « imago » parfaitement conscient, adapté, près pour un nouveau cycle

Cela pourrait avoir certain avantage surtout durant là période larvaire ou l’être apprend les connaissances de sont peuple comme une sorte d’école. Ces connaissances peuvent lui être transmises par l’intermédiaire de ses parents ou d’un système ajusté stimulant la larve.

L’être « éveiller » sortant de la larve serait un adulte pré et apte au service de cette société. Il serait donc aussi facilement manipulable dans sont cycle larvaire. Cette société pourrait former des êtres suivant ses besoins, tout comme le ferrait une reine dans une fourmilière ou une termitière. Organisant sa société en travailleurs, militaires, savants, etc.

Quelques approche de ce type d’évolution ont été abordé par la littérature de science fiction et le cinéma ( la Mutante et Alien) qui lui est un genre de métamorphose (voir ci-dessous), mais là utilisant un autre être vivant pour évoluer au stage suivant, tout comme le ferraient certaines guêpes, pondant un œuf dans le corps d’une mygale vivante et consommant l’animal de l’intérieur pour en sortir métamorphosé en guêpe tueuse, cherchant a son tour a pondre un œuf

Nos Alien’s du cinéma sont des holométaboles parasitoïde

L'organisation de leur société fait quelque peu penser à certains insectes comme les fourmis : en effet, les caractères physiques des individus déterminent leur fonction, ou inversement. Il existe ainsi deux castes d'Alien’s ou « Xénomorphe »: les reines et les « drones ».

Capture13 37

Le cycle de vie des Xénomorphe : Une reine pond des œufs ;

  1. Chaque œuf libère un « Facehugger » (« agrippeur de visage ») qui recherche par tous les moyens à s'agripper au visage d'un hôte dans lequel il va implanter un embryon puis mourir. Quand il est fixé à un visage, il est quasiment impossible de le détacher avant qu'il ne meure ;
  2. Lorsque l'embryon a suffisamment grandi, le petit alien appelé « Chestburster » (« exploseur de poitrine ») s'extrait de son hôte en lui faisant éclater la cage thoracique ;
  3. Le Chestburster mue et grandit rapidement pour atteindre les deux mètres en quelques heures et devenir ainsi un Alien adulte ;
  4. Cet Alien pourra lui-même devenir une reine (dans le troisième film, la reine est prédéfinie par le Facehugger)

Nous voyons bien là le cycle de transformation des espèces holométabole terrestre.

L’Alien est un parasitoïde. Un organisme qui se développe sur ou à l'intérieur d'un autre organisme dit « hôte », mais qui tue inévitablement ce dernier au cours de ce développement ou à la fin de ce développement, alors que de nombreux parasites ne tuent pas leur hôte. Habituellement, la relation hôte-parasite tend à un équilibre entre les deux organismes, du fait que d'un point de vue évolutif simplifié, le parasite ne retirerait aucun avantage de la mort de son hôte...

Capture14 33

RETOUR

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site