Referencement gratuit

LA VIE 

Sur Terre, la vie est probablement apparue dans les océans, et les scientifiques pensent que les créatures unicellulaires, comme les bactéries, furent la première forme de vie à apparaître sur Terre.

capture01-4-15.jpgLa vie peut survivre dans des conditions extrêmes que nous ne pouvons qu'imaginer : eau glacée, acide décapant, roches profondes. En découvrant comment ces êtres vivants se sont adaptés pour survivre, nous pouvons envisager diverses possibilités de vie unicellulaire sur d'autres planètes. Si cette vie peut exister sur des planètes extraterrestres, alors la vie extraterrestre multicellulaire, et à grande échelle, pourrait aussi s'y développer.

capture02-3-19.jpg La vie au-dessous de zéro

Il est difficile de survivre et de se reproduire au-dessous du point de congélation de l'eau, car des cristaux de glace se forment et cassent irrémédiablement les parois des cellules. En 1992, des scientifiques ont pourtant découvert un organisme unicellulaire, Methanococcoides burtonii, qui vit et se développe à -2,5 °C. Certaines bactéries aux parois cellulaires souples, capables de produire leur propre " antigel ", survivent à une température de -20 °C. Les créatures adaptées au froid pourraient survivre sur des planètes extraterrestres très éloignées de la chaleur d'une étoile.

La vie à plus de 100 °C

En 2003, des scientifiques qui étudiaient une cheminée volcanique à 2 km sous la surface de la mer ont découvert un organisme unicellulaire supportant une température de 121 °C. Ils l'ont baptisé Geogemma barossii. Il est maintenant confirmé que ces créatures sont parfaitement à l'aise tout au fond des océans, malgré la pression énorme.
Comme elles n'ont pas besoin de la lumière du soleil, elles pourraient également survivre sur une planète recevant très peu d'énergie de son étoile.

La vie dans la glace

Ce micro-organisme a été découvert sous 4 km de glace, au nord du lac Vostok, en Antarctique. Le lac Vostok est une vaste étendue d'eau liquide, sous les glaces depuis 400 000 ans. Ayant été isolé du reste de la planète pendant longtemps, il pourrait contenir des formes de vie très inhabituelles. Il pourrait aussi nous en apprendre beaucoup sur les éventuelles formes de vie d'autres planètes, si toutefois les scientifiques parvenaient à l'étudier sans le polluer.

La vie dans l'acide

L'acide ronge les chairs humaines en quelques secondes, endommage les cellules et finit par les tuer. Cependant, il existe des formes de vie, telles que l'algue rouge Cyanidium caldarium, qui s’est adaptées pour survivre, et même prospérer, dans les milieux les plus acides qui soient, notamment les sources chaudes d'origine volcanique du parc national de Yellowstone, aux Etats-Unis.
L'étude de ces organismes résistants à l'acide nous aidera à cerner les possibilités de vie sur des planètes dont l'atmosphère est fortement acide.

La vie dans le sel

Le sel, en grandes quantités, menace la vie, car il aspire l'eau des cellules. Néanmoins, des organismes comme l'Haloferax se sont adaptés à des conditions très salines et peuvent même survivre pendant des milliers d'années dans des lacs salés asséchés. Mars pourrait avoir des océans salés et asséchés, abritant des créatures semblables à l'Haloferax.

Une bactérie qui se nourrit de la roche

Dans les profondeurs de la terre, bien loin de la lumière du soleil et de l'oxygène, se trouve l'une des formes de vie les plus étranges de notre planète. Cette souche bactérienne vit de l'hydrogène et du dioxyde de carbone provenant de la roche environnante.
Découvertes il y a quelques années seulement, ces bactéries laissent supposer que la vie extraterrestre puisse exister sous la surface de lunes ou de planètes rocheuses apparemment inhabitées.

La vie sous un bombardement intensif de radiations

La bactérie Deinococcus radiodurans peut supporter des radiations 3 000 fois supérieures à celles qui tuent un être humain. Les radiations détruisent l'ADN mais cette créature dispose de copies reproduisant les segments les plus importants, ainsi que de mécanismes de réparation rapide de l'ADN.
Cet organisme démontre que la vie pourrait foisonner sur des planètes dont le niveau de radiation est bien plus élevé que sur Terre.

La vie sans air

Dans le vide intersidéral, il n'y a pratiquement ni eau ni oxygène, et le froid intense et les radiations sont extrêmement nuisibles à la vie. Cependant, des expériences ont démontré qu'au moins une souche de bactérie pouvait survivre plus de six mois dans l'espace, en état d'hibernation. Des bactéries pourraient donc hiberner sur des mondes lointains comportant peu d'eau ou d'oxygène, en attente des conditions adéquates pour revenir à la vie.

Tardigrade

Les tardigrades (voir le dossier sur la panspermis) vivent dans de nombreux environnements différents : sur les sommets de l'Himalaya, sous des mètres de glace, dans des sources chaudes ou dans la mousse de votre jardin. Ils peuvent survivre à l'eau bouillante, à l'azote liquide, à une immersion dans l'acide et à une exposition aux radiations.

Pareilles conditions sont susceptibles d'exister également dans des mondes extraterrestres. Par conséquent, si une vie unicellulaire pouvait naître sur une autre planète, de minuscules pluricellulaires comme celui-ci pourraient également s'y développer.

Imaginons les extraterrestres

Certaines planètes lointaines pourraient accueillir une vie extraterrestre. A quoi ressemblerait-elle ? Le seul exemple dont disposent les scientifiques est la vie sur Terre, qui a besoin d'eau et d'éléments chimiques carbonés. La vie extraterrestre pourrait utiliser d'autres substances chimiques, certaines si étranges que nous ne les reconnaîtrions pas. Toutefois, les astronomes cherchent des planètes de type terrestre, les scientifiques ont donc imaginé des extraterrestres dépendant d'eau et de carbone.

capture77-2.jpg Des extraterrestres qui ont besoin d'énergie pour vivre

Tous les extraterrestres auraient besoin d'énergie pour vivre. Les plantes extraterrestres pourraient transformer en énergie la lumière provenant de l'étoile de leur planète. Les créatures extraterrestres trouveraient leur énergie en mangeant ces végétaux ou d'autres créatures animales.

Des extraterrestres qui dépendent les uns des autres

Diverses formes de vie sur Terre dépendent des autres de bien des façons. On appelle cela un écosystème. Il est probable que les extraterrestres seraient également interdépendants et auraient un écosystème.

Des extraterrestres qui se reproduisent

Aucune forme de vie sur terre ne dure éternellement, même si certaines vivent longtemps. Pour survivre, une espèce doit se reproduire. Les extraterrestres auraient besoin de se reproduire, tout comme les créatures terrestres.

Des extraterrestres qui évoluent

Comme la vie sur Terre, les extraterrestres évolueraient avec le temps. Leur apparence et leur comportement dépendraient finalement de nombreux facteurs, notamment de leur mode de vie et du type de créatures vivant dans le même milieu.

Alors, à quoi ressembleraient les extraterrestres ?

Personne ne sait réellement à quoi ressembleraient les extraterrestres, mais certains traits physiques sont apparus maintes fois sur terre. Les scientifiques pensent donc qu'ils pourraient aussi se former sur d'autres planètes.

La vision

Des yeux pour voir le monde au alentour aide à trouver de la nourriture et à échapper aux prédateurs. Pratiquement tous les biologistes s'accordent à dire que les extraterrestres auraient des yeux. Ces yeux pourraient voir le spectre des rayons solaire de leur étoile bien différant de nous. Ils pourraient voir par exemple dans les infra rouge 

L’odorat

La vie extraterrestre aurait surement un sens olfactif développé si leur planète a une atmosphère ou un autre support, car celui-ci porte les molécules odorantes et donc au fil du temps un sens ce développerait pour percevoir les odeurs. Cela dans le cadre de la relation proie a chasseur. Cela pourrait être aussi comme les Fourmies par des phéromones odorantes

L’ouï

Comme pour l’odorat, si la planète extraterrestre a une atmosphère cela est un support pour le transport des sons. Il ce peut alors qu’ils possèdent un sens spécifique pour les détectés toujours dans le cadre de la relation proie a chasseurs. Dans un monde marin le son a une très grande importance puis qu’il ce déplace plus vite que dans l’air. L’ouï a aussi son rôle a joué dans la communication entre les espèces. Il y a donc de très forte chance que les extraterrestres possèdent le sens de l’ouï

La bouche

A une importance capital, car c’est par là que rentre la nourriture et donc l’énergie que l’organisme a besoin pour vivre. Cela peut être aussi l’entrée pour la respiration ou la ventilation. Les prédateurs auront surement des dents pour attraper leurs proies et la déchiqueter. Il ce peut aussi que si l’ouï a un rôle importance que la bouche émette alors des sons. Il ne faut pas oublier que si il y a une entré il y a aussi une sortie pour le rejet des déchets de l’organisme cela peut être par la bouche comme certains rapaces ou par un rectum comme la plus parts des animaux terrestres

D’autres sens

D’autres moyens peuvent ce développer pour appréhender leurs environnements. Des sens peuvent ce développer pour détecter les vibrations dans l’air ou dans le sol comme par exemple les éléphants sur terre ou déceler les champs magnétiques d’une proie comme le font les requins par leurs ampoules de Lorenzini ou même l’éco location comme les mammifère marin et les chauve souris, voir aussi la chromatophore comme les pieuvres et seiches. Voir même développer des sens qui n’existent pas sur terre et que nous somme loin d’imaginer. La vie extraterrestre peut bien nous surprendre en développent des sens merveilleux mais aussi terrifiant

Un système vasculaire

Si des êtres extraterrestres ont des sens. Ils leurs faut un moyen de transport interne pour alimenter en énergie ses centres d’informations, de plus la nourriture consommé est elle transformé en énergie de disséminé dans le corps. Ils leurs faut donc un moyen de transport de ces protéines. De même leurs système musculaire a aussi besoin d’énergie et donc ils ont surement un système vasculaire interne et la circulation peut être fait par une ou plusieurs pompes (cœur) suivant la gravité de leur planète

Des membres

Il est utile d'avoir des membres adaptés aux différentes tâches. Les extraterrestres développeraient certainement des membres ayant des fonctions spécifiques : bras, jambes, tentacules, trompe, pince, ventouses, ailes, nageoires, queue, bec

Un centre de contrôle

Il est logique que des créatures complexes aient au minimum un cerveau qui contrôle leur corps. Etant donné que le cerveau fonctionne mieux s'il est proche des principaux sens, les extraterrestres les plus sophistiqués pourraient avoir une tête contenant le cerveau, les yeux, le nez, la bouche et les oreilles.

d30.jpg Les scientifiques pensent qu'il pourrait y avoir soixante dix mille milliards de milliards de planètes dans l'Univers. Il est pratiquement impossible de croire qu'aucune d'entre elles n'abrite pas la vie.

Mais y a-t-il une possibilité de vie extraterrestre intelligente là-bas ?

La première question qui se pose est : Qu'entendons-nous par intelligence ?

Cela signifie-t-il posséder un gros cerveau ?
Les hommes ont un cerveau plus gros que celui des femmes.
Cela ne les rend pas plus intelligents.

L'intelligence consiste-t-elle à prédire l'avenir ?
Les ordinateurs peuvent le faire, parfois mieux que nous.
Mais les qualifions-nous d'intelligents ?

L'intelligence est-elle la capacité à améliorer son propre environnement ?
De nombreux animaux le font.
Disons-nous pour autant qu'ils sont intelligents ?

L'intelligence est-elle la capacité à se protéger ?
Même les vers de terre sont capables de le faire.
Et pourtant, les vers de terre sont assez idiots.

L'intelligence est-elle la capacité de se servir d'outils ?
Les chimpanzés le font.
Ils sont plutôt intelligents.

L'intelligence consiste-t-elle à résoudre des problèmes ?
Beaucoup d'animaux peuvent résoudre des problèmes.
Est-ce que nous dirions d'eux qu'ils sont intelligents ?

L'intelligence est-elle la capacité à communiquer ?
De nombreux animaux communiquent entre eux.
Certains d'entre eux sont très intelligents.

Il n'existe pas de définition simple de l'intelligence, Il pourrait exister beaucoup de types d'intelligence dans l'Univers. Ce que nous voulons vraiment, c'est trouver une intelligence proche de la nôtre. Une forme de vie avec laquelle nous pourrions communiquer, et partager notre solitude dans l'immensité de l'Univers.

Si l'on découvre des extraterrestres qui peuvent communiquer avec nous, ce pourrait être une découverte plus grande que Shakespeare, Microsoft, Picasso, les Beatles, Christophe Colomb, Léonard de Vinci, Aristote, Einstein ou peut être le contraire Hitler, Cortes, Jacques l’éventreur, Lénine, Mao, ou l’inquisition

A la vie quand tu nous tien !

RETOUR

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site