Referencement gratuit

L'HYPOTHESE DU ZOO COSMIQUE

Cette hypothèse est celle de la quarantaine galactique où les civilisations extraterrestres attendraient avant de contacter l'humanité. Qu'elle atteigne un certain niveau technologique ou évite l'autodestruction.

John A. Ball, En tant que radioastronome affecté au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, avança très sérieusement l'idée que la Terre était un zoo et que des extraterrestres étaient chez nous, déjà occupés à nous observer. Ball ajouta aussi : « Dans le zoo parfait — zone sauvage ou sanctuaire — la faune qui s'y trouve ne doit pas avoir de liens directs avec les gardiens du zoo, ni avoir conscience de leur existence ». Ball fut tourné en dérision par de nombreux scientifiques pour sa théorie, parce qu'elle impliquait l'existence d'extraterrestres vivant parmi nous. » E19.jpgEn anglais zoo hypothesis est une hypothèse avancée en 1973 en réponse au paradoxe de Fermi au sujet de l'apparente absence de preuves de l'existence d'une vie extraterrestre. Selon cette hypothèse, les extra-terrestres existeraient et seraient assez avancés technologiquement pour pouvoir communiquer avec les terriens. Ils observeraient la Terre et l'humanité à distance, sans essayer d'interagir, à la façon de chercheurs qui observeraient des animaux primitifs à distance, évitant d'entrer en contact afin de ne pas les perturber. Un développement de cette hypothèse est celle de la quarantaine galactique où les civilisations extraterrestres attendraient avant de contacter l'humanité qu'elle atteigne un certain niveau technologique ou évite l'autodestruction.

c118.jpg

Les adhérents à l'hypothèse du zoo pensent que les extraterrestres surveillent notre planète et notre espèce, peut être sous l'examen minutieux et étroit, sans notre consentement, par des équipements automatisé situé sur terre ou ailleurs dans le système solaire et qui transmet par relais l'information aux observateurs. On suggère également que le contact manifeste par la suite soit fait avec l'humanité une fois que nous atteignons un certain niveau dévolution

Développements

L'impact catastrophique d'une civilisation évoluée technologiquement sur une civilisation moins évoluée est un des arguments des scientifiques qui soutiennent l'hypothèse du Zoo.

Pour l'astrophysicien Peter Ulmschneider, cette hypothèse est logique quand on voit dans l'histoire humaine l'impact catastrophique d'une civilisation évoluée technologiquement sur une civilisation moins évoluée, comme ce fut le cas pour les Amérindiens à la suite de l'arrivée de Christophe Colomb ou de Hernán Cortés. Pour lui, une civilisation extra-terrestre bien plus évoluée et ancienne que la nôtre ne prendrait pas un tel risque et resterait à l'écart, permettant à l'humanité de poursuivre un développement original, sans influence culturelles ou technologique étrangère. Capture30.jpgQuarantaine galactique

Une hypothèse parallèle développée par l'astronome Michael Papagiannis est celle de la quarantaine galactique : plutôt que de considérer l'humanité comme un zoo, la ou les civilisations extraterrestres attendraient avant de la contacter qu'elle atteigne un certain niveau technologique ou évite l'autodestruction. Pour Papagiannis, seul le passage de ce test hypothétique, c'est-à-dire éviter une disparition due à une guerre nucléaire, à la surpopulation ou à une catastrophe environnementale, permettrait que les civilisations extraterrestres prennent contact avec l'humanité. Pour lui, résoudre les problèmes de l'humanité serait un moyen plus sûr d'entrer en contact qu'une recherche active comme avec le SETI.

Théorie en ufologie

Pour Budd Hopkins, ufologue américain qui a particulièrement travaillé sur les enlèvements par les extraterrestres, l'hypothèse du zoo implique une surveillance par des extraterrestres vivant au sein de l'humanité :

Débat

Ball précise lui-même que sa théorie n'est pas démontrable ni vérifiable « parce qu'ils (les extra-terrestres) ne veulent pas être découverts et qu'ils ont la capacité technologique de s'en assurer ». En cela, on peut la rapprocher de l'exemple de la théière de Russel.

L'hypothèse du zoo de Ball est entièrement spéculative et ne repose sur aucun fait concret. Elle peut être d'ailleurs considérée comme assez anthropomorphique, mais à l'opposé de tout anthropocentrisme, attribuant à des extraterrestres des intentions finalement assez humaines. Il s'agit d'une hypothèse ad hoc, utilisée pour préserver une vision de l'univers où les civilisations abondent, et ce malgré l'absence d'éléments empiriques allant dans ce sens. Cependant, les adeptes d'ufologie prétendent que les ovnis seraient justement la preuve des inévitables dérapages de nos gardiens, sans compter le soupçon de complicité des gouvernements

Pour le cosmologue John D Barrow et le physicien Frank Tipler, l'hypothèse du zoo est peu probable. Même s'ils proposent, pour vérifier l'hypothèse, de détecter les émissions radio éventuelles entre les veilleurs extra-terrestres présents dans notre système solaire et leur étoile d'origine comme envisagé par les scientifiques Kuiper et Morris, ou de détecter le rayonnement infrarouge de la construction de sondes auto-réplicantes comme imaginé par Freeman Dyson d'après les travaux de John Von Neumann, ils pensent que s'il existait de nombreuses civilisations extraterrestres avancées et capables d'entrer en contact avec l'humanité comme l'équation de Drake pourrait le faire croire, il n'est pas certain que toutes respecteraient à la lettre cette règle de non-ingérence. De plus, même si cette règle était respectée à l'échelle d'une civilisation, la possibilité existerait qu'un individu ou un groupe d'individus extraterrestres la transgresse sciemment ou accidentellement. Pour Barrow et Tipler, aucun système policier avancé extra-terrestre ne pourrait empêcher absolument tout contact.

E29.jpg Une hypothèse pour répondre à ces controverses est qu'il suffirait que le système solaire « appartienne » intégralement au territoire d'une civilisation extraterrestre, au sein d'un univers composé, comme sur Terre, de divers États souverains, pour que l'hypothèse du zoo soit beaucoup plus plausible. Néanmoins, la théorie impliquera toujours une parfaite infaillibilité des extraterrestres dans leur travail d'observation et de protection.

Il est tout à fait sensé de supposer que les extraterrestres considèrent notre planète comme une réserve naturelle, remplie d’espèces animales et végétales, le système solaire ne constituant rien qu’une petite « province » à l’intérieur de leur vaste territoire. Sommes-nous englobés sans le savoir dans une civilisation plus avancée, davantage que les gorilles sont englobés dans la nôtre ?

Mais pour le Prof. Stephen Hawking  Une rencontre avec une autre civilisation extra planétaire serait une catastrophe

« Le choc des civilisations dans l’histoire de l’humanité a eu des retombées négatives pour les plus faibles or là il s’agissait d’une même espèce. Je crois que ce serait un désastre pour l’humanité, car ces extraterrestres seraient très en avance sur nous. »

L’hypothèse du zoo cosmique reste l’une des 50 possibilités » décrie par Le physicien anglais Stephen Webb (voir aussi le dossier les contacts possible dans le module la vie ailleurs)

D’autre aspect dans la science fiction

L'hypothèse de zoo est des thèmes relativement populaires dans la science-fiction. Quelques exemples sont donnés ci-dessous.

Dans Star Trek la première directive de la fédération des planètes unis est la non-intervention avec des cultures moins avancées technologiquement que la fédération.

Dans le film Matrix, la majeure partie de l'humanité vit leurs vies ignorantes que ceux qu'ils perçoivent est une réalité totalement manufacturée, et leurs corps et esprits physiques ont été emprisonnés dans une vaste création technologique conçut par des intelligences artificielles. Dans cette histoire l'hypothèse de zoo est exprimée par la réalité fondamentale que nous percevons n'être pas plus qu'une création des observateurs externes.

Arthur C. Clarke « 2001 Odyssée De l'Espace » Traite le concept "d'une alarme cosmique", une balise qui ce déclenche quand la civilisation humaine la découvre sur la lune. C'est une légère variation sur l'hypothèse de zoo. Une civilisation étrangère nous a apparemment rendue visite dans le passé éloigné, mais n’était pas intéressé par l'observation active jusqu'à ce qu’un niveau technologique prédéterminé soit atteint. Le monolite de 2001 peut etre aussi considérer comme une sonde de Van Neumann.

capture03-3-12.jpg Et ! L’E.T. t’aurait pas une cacahuète…

RETOUR

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site