Referencement gratuit

 ROSETTA

De l’Agence Spatiale Européenne une mission pour étudier la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko

capture01-16.jpgRosetta sonde spatiale

Le vaisseau spatial a été lancé le 2 Mars 2004 par une Ariane 5

Rosetta se compose de deux éléments principaux: la sonde spatiale Rosetta et de l'atterrisseur Philae

La sonde atteindra la comète d'ici là mi 2014. La sonde spatiale est destinée à orbiter autour et d’effectuer à long terme un long voyage d’exploration autour et sur la comète Le 10 Novembre 2014, le lander Philae va tenter d'atterrir et de mener des enquêtes détaillées sur la surface de la comète. Le programme de Rosetta est tant par la sonde que par l'atterrisseur d’effectuer un grand nombre d'expériences scientifiques visant à parfaire une étude la plus détaillée d'une comète jamais tentée. 

Comme il est à espérer que la mission permettra de ce donnée une idée de la façon dont le système solaire était avant la création des planètes et de comment elles se sont formées. L'atterrisseur quand a lui est nommé d'après une région a bord du Nil où un obélisque a été trouvé qui a aidé à déchiffrer la pierre de Rosset

La sonde spatiale a déjà réalisé avec succès l’approche de deux astéroïdes

En missions sur son chemin vers la comète. En 2007, a effectué un survol de Mars L'engin a aussi effectuer les survols de l'astéroïde 2867 Steins. En Septembre 2008 et de 21 Lutetia en Juillet 2010. Il est actuellement en hibernation et en route pour sa destination finale à partir de Juin 2011

En 2007, alors qu'il s'approchait de la Terre Rosetta a été pris par un astromome  comme un asteroide mineure 2007 VN

Mission et calendrier

Le calendrier prévu pour la mission:

  • survol de Mars, 2005
  • Deuxième survol de la Terre Novembre 2007
  • Survol de l'astéroïde 2867 Steins
  • Troisième  survol de la Terre Novembre 13, 2009
  • Survol de l'astéroïde Lutetia
  • Deep-espace d'hibernation (Juin 2011 - Janvier 2014)
  • Approche de la comète (Janvier-Mai 2014)
  • Cartographie Comet / Caractérisation (Août 2014)
  • Atterrissage sur la comète (Novembre 2014)
  • Accompagnement de la comète autour du Soleil (Novembre 2014 - Décembre 2015)
  • Fin de la mission (Décembre 2015)

Un certain nombre de sondes spatiales internationales ont été envoyés pour explorer le système cométaire, le plus important d'entre eux étant l'ESA qui a été couronnée de succès par la sonde Giotto

Les sondes ont retourné un trésor d'informations scientifiques et précieuses, il devenait évident que l’étape suivant était les modules atterrissages qui sont complémentaires et nécessaires pour apporter plus de lumière sur la composition complexe des comètes et résoudre les questions nouvellement ouverts.

La NASA et l'ESA ont commencé en collaboration à développer de nouvelles sondes pour la conception des engins spatiaux, minimisant ainsi les coûts.

En 1992, après que la NASA lâche le projet d’exploration cométaire en raison de restrictions budgétaires, l'ESA a décidé de développer un projet du même style a son propre compte. En 1993, il était évident que la mission ambitieuse de retour d'échantillon était impossible avec le budget actuel de l’ESA, de sorte que la mission a été repensée, avec le plan de vol final qui ressemble à la mission annulée par la NASA, un survol d'astéroïdes suivis par un rendez-vous avec une comète in situ examen, y compris un atterrisseur.

Stérilisation

Rosetta a été construite dans une salle blanche pour la stérilisation Il est crucial puisque les comètes sont considères généralement comme des objets ou ont peut trouver des molécules organiques, ces molécules qui sont peut être les précurseurs de la vie sur terre

Le premier survol de la Terre a eu lieu en Mars 2005.

Le 25 Février 2007, l'engin a été prévu pour un vol à basse altitude de Mars

Le second survol de la Terre a eu lieu le 13 Novembre, 2007. La sonde spatiale a effectué un survol rapproché de l'astéroïde 2867 Steins

Le 5 Septembre 2008. Ses caméras ont été utilisées pour affiner la trajectoire, la réalisation d'un vol de l’astéroïde à moins de 800 km (497 miles). Les instruments de bord ont mesuré l’astéroïde de 4 Août au 10 Septembre. Le maximum de vitesse relative entre les 2 objets au cours du survol était de 8,6 km / s (19,240 mph).

L’orbite de l'astéroïde était connue avant le lancement de Rosetta, à partir des mesures au sol, avec une précision d'environ 100 km. Les informations recueillies par les caméras embarquées en commençant à une distance de 24.000.000 kilomètres seront traitées au Centre d'Opération de l'ESA pour affiner la position de l'astéroïde de son orbite à quelques km.

Le troisième et dernier survol de Rosetta de la Terre qui s'est passé le 12 Novembre, 2009.

En mai 2014, la sonde Rosetta va entrer dans une orbite lente autour de la comète et ralentir progressivement en cours de préparation pour libérer un atterrisseur qui va prendre contact avec la comète elle-même. L'atterrisseur, appelé « Philae. Il abordera Churyumov-Gerasimenko à la vitesse relative d'environ 1 m / s et au contact avec la surface, deux harpons seront tirés dans la comète afin de prévenir l'atterrisseur de rebond. d’autre harpons sont utilisés pour sécuriser davantage l'atterrisseur sur la comète.

Une fois attaché à la comète, qui devrait avoir lieu en Novembre 2014, l'atterrisseur va commencer sa mission scientifique:

  • Caractéristique du noyau
  • Détermination des composés chimiques présents
  • Étude des activités et des développements  de la comète au fil du temps

La topographie exacte de surface de la comète est actuellement inconnu  l'orbiteur a été construit pour topographier la comete ce avant de détacher le module d'atterrissage. Il est prévu que le site d'atterrissage approprié peut être trouvée sur place, bien que peu de détails spécifiques existent en ce qui concerne la surface.

Instruments. Modèle de l'ordinateur de la sonde Rosetta  Core

  • ALICE (un spectrographe d'imagerie ultraviolet). Le spectrographe UV va chercher l'abondance de gaz dans le cœur la comète, à partir de laquelle la température lors de la création de la comète pourrait être estimée. La détection est effectuée par une matrice de bromure de potassium et d'iodure de césium, photocathodes L'instrument utilise pèse 3.1 kg et consomme 2.9 watts il a été produit aux Etats-Unis, et une version améliorée est utilisée dans les sonde Horizons
  • OSIRIS (Optical, Spectroscopic, and Infrared Imaging System à distance). Le système de caméra a angle étroit lentille (700 mm) a grand angle lentille (140 mm), avec un 2048x2048 pixel de résolution. L'instrument a été construit en Allemagne.  
  • VIRTIS (Visible and Infrared Thermal Imaging Spectrometer). Le visible et spectromètre IR et également rechercher des spectres IR des molécules. La détection est effectuée par une matrice teluride cadmium mercure pour l'IR et avec un capteur CCD pour la gamme visible. L'instrument a été fabriqué en Italie, et des versions améliorées ont été utilisées pour l'aube et Venus Express 
  • MIRO (Instrument micro-ondes pour l'orbiteur Rosetta). L'abondance et la température des substances volatiles telles que l'eau, l'ammoniac et du dioxyde de carbone peut être détectée par l'intermédiaire de MIRO à micro-ondes L'antenne radio de 30 cm a été construit en Allemagne, tandis que le reste de l'instrument 18.5 kg a été fourni par les États-Unis. 
  • CONSERT (Expérience sur le noyau de la comète le sondage par ondes radioélectriques de transmission). L'expérience CONSERT est la seule expérience à bord de la mission Rosetta, qui fournira des informations sur l'intérieur de la comète. Le CONSERT radar effectuera aussi la topographie du noyau par la mesure de la propagation des ondes électromagnétiques entre le lander Philae et l'orbiteur Rosetta à travers le noyau de la comète. Cela lui permet de déterminer la structure interne de la comète et d'en déduire des informations sur sa composition. L'atterrisseur et l'orbiteur de l'électronique ont été fournis par la France et les deux antennes ont été construites en Allemagne.
  • ROSINA (orbiteur de Rosetta un spectromètre a Ion et de d'analyse neutre). L'instrument se compose d'un double foyer magnétique du spectromètre de masse et un SMGF réflectron
  • MIDAS (Micro-Système d'imagerie analyse des poussières). La haute résolution microscope à force atomique se penchera sur les particules de poussière qui se déposent sur une plaque de silicone. 
  • COSIMA (cométaire Analyseur masse d'ions secondaires). COSIMA analyse la composition des particules de poussière par spectrométrie de masse d'ions secondaires après que la surface est nettoyée par indium
  • GIADA (Analyser l'impact des grains de poussière et de l'accumulateur)
  • RPC (Rosetta Plasma Consortium)

Lancement

Après deux tentatives de lancement annulés, Rosetta a été lancée le 2 Mars 2004 à 07h17 GMT par une Ariane5

Afin de corriger la trajectoire du à l’annulation des lancements il a fallut recalculer tout les paramètres orbitaux de Rosetta. Ce n'était pas sans risque, Le survol de Mars fut donc re calibré comme l'altitude estimée de la manœuvre était un simple survol 250 km (155 miles). Au cours de cette rencontre les panneaux solaires ne pouvait pas être utilisé puisque l'embarcation était dans l'ombre de la planète, où il ne recevrait pas de la lumière solaire pendant 15 minutes, provoquant une pénurie dangereuse d’énergie. L'engin a donc été mis en mode veille, sans possibilité de communiquer, de vol a été fait sur les batteries qui ne sont pas à l'origine été conçus pour cette tâche.

Cette manœuvre proche de Mars a donc été surnommé «Le milliard d'euros game".Heureusement, le survol a été un succès et la mission s'est poursuivie comme prévu.

Le lanceur a placé avec succès sa phase supérieure et la charge utile sur une orbite de croisière excentrique (200 x 4.000 km). Environ deux heures plus tard, à 09:14 UTC, le étage supérieur s'est allumé son propre moteur pour atteindre la vitesse de libération afin de laisser le champ de gravité terrestre et entrer en orbite héliocentrique. La sonde Rosetta a été libérée 18 minutes plus tard. ESA Centre des opérations  à Darmstadt en Allemagne, a établi le contact avec la sonde peu après. Le 10 mai la première manœuvre dans l’espace et le plus important a été exécutée avec succès pour ajuster le vol de l'engin spatial, avec une imprécision rapporté de 0,05%.

2005 le 4 mars - Rosetta exécuté son premier survol proche de la Terre. La Lune et le champ magnétique de la Terre ont été utilisés pour tester et calibrer les instruments à bord du vaisseau spatial. L'altitude minimale au-dessus la surface de la Terre était d'environ 1,954.7 km à 22:09 UTC et des images de la sonde spatiale passant dans le ciel par ont été capturés par des astronomes amateurs.

4 juillet - instruments d'imagerie à bord a observé la collision entre la comète Tempel 1 et l'impacteur de Deep Impact

Le 25 février 2007 – les instruments de bord mesure sur Mars sont complet environnement magnétique tandis que les instrument d’OSIRIS (Optical, Spectroscopic, and Infrared Imaging System à distance) ont pris des images différentes de la planète en utilisant différents filtres photographique Alors que dans l'ombre de Mars la plupart des instruments ont été mis hors tension l'atterrisseur Philae a été autonome fonctionnant sur batteries. Lors de cette opération l'instrument CIVA sur l'atterrisseur a pris des photos de Mars. Entre autres, les deux actions avaient pour but de tester les instruments de l'engin spatial. Le vaisseau spatial a utilisé la gravité Martienne pour changer de cap vers son deuxième survol de la Terre le 8 novembre - Mauvaise identification de vaisseau spatial Rosetta prie comme un astéroïde. 

Le 5 septembre 2008- survol de l'astéroïde 2867 Steins Le vaisseau spatial est dans la ceinture principale d'astéroïdes à une distance de 800 km et la vitesse relativement lente de 8,6 km / s.

Le 13 novembre 2009- Dernière swingby (assistance gravitationnelle de passage) de la Terre. Le vaisseau spatial s'est le plus rapproché (passage périgée) à 2481 km d'altitude plus de 109 ° E et 8 ° S - juste à côté des côte de l' Indonésie passe au dessus de l’île de Java à 07:45 UTC

Le 16 mars 2010 - Observation de la queue de poussière de l'astéroïde P/2010 A2 conjointement avec les observations de Hubble. Il pourrait être confirmé que le A2 P/2010 n'est pas une comète, mais un astéroïde et la queue la plus probable est constitué de particules d'un impact d'un astéroïde plus petit.

Le 10 juillet - Vol par et photographié l'astéroïde 21 Lutetia

Le 8 juin 2011- La sonde spatiale a été stabilisée et mi en rotation et en hibernation tous les appareils électroniques, sauf l'ordinateur de bord et les appareils de chauffage ont été éteints.

Réveil prévue Janvier 2014 « Bonne nuit Rosetta »

A SUIVRE SUR LES NEWS...

RETOUR

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×