Referencement gratuit

PREDATOR
Les Yautja, aussi appelés Hish et plus connus sous le nom de Predator, sont des créatures fictionnelles créées par Stan Winston. Ce sont des extraterrestres apparaissant notamment dans le film Predator et ses suites.

Ils sont dotés d’un armement guerrier de pointe qui dépasse l’entendement des protagonistes des films, tels que les personnages joués par les acteurs Arnold Schwarzenegger et Danny Glover, qui n’ont que leur musculature et leur ruse à leur opposer pour assurer leur héroïque survie.

Capture01 53 

La créature

Connue sous le nom de « Predator » (Yautja dans sa propre langue), il s’agit d’une créature humanoïde bipède mesurant environ 2,20 m avec un poids moyen, pour les mâles, de 190 kg. Son poids est composé en grande partie de masse musculaire et très peu de graisse, du fait de son style de vie et son régime de « prédateur ». La couleur de sa peau est généralement jaune, chinée avec des taches noires. La couleur des yeux est verte ou jaune. Sur sa tête, on peut noter la présence de ce qu’il semblerait être l’équivalent de nos cheveux, ressemblant à des « dreadlocks » noires.

 Capture02 53

Bien que le corps du Yautja semble être humanoïde en général, ce n’est absolument pas le cas de la partie faciale, qu’on pourrait qualifier de « crabe mutant ». Le Yautja possède quatre mandibules proéminentes dont le centre est caractérisé par une petite bouche garnie de petites dents. Ces mandibules sont utilisées afin de communiquer ; tout comme le chien utilise sa queue pour évoquer son humeur. Cela dit, le Yautja possède aussi un langage verbal (composé de grognements, cliquetis et autres bruitages). Il utilise son générateur de son embarqué pour reproduire des enregistrements ou des morceaux de paroles.

Capture03 49 

Biologiquement, le Yautja est beaucoup plus fort et rapide que ne le sera jamais l’espèce humaine. Il possède une dextérité et des réflexes hors du commun. Son sang est vert phosphorescent. Les sens du Yautja sont beaucoup plus développés que ceux des humains ; toutefois, on ne sait pas si l’odorat fait partie des sens que possède le Yautja. Il est d’usage que le Yautja utilise une technologie très avancée, basée sur l’équivalent de notre système de vision infrarouge et autres amplificateurs, afin d’améliorer et de pousser au maximum ses sens. Il utilise aussi un système avancé de camouflage « transparent », capturant les ondes lumineuses d’un côté et les recomposant de l’autre. De ce fait, ils sont extrêmement difficiles à localiser par les humains qui ne peuvent parfois juste percevoir « une forme », due à la latence de la combinaison, à la réflexion des rayons lumineux tangentiels sur leur armure. Au niveau de l’environnement, le Yautja préfère être dans des conditions chaudes et humides avec une atmosphère riche en azote. Il ne fait aucun doute que cela est dû aux conditions de vie de sa planète d’origine.

Capture04 48 

La durée de vie du Yautja s’étend à plusieurs décennies, pouvant aller jusqu’à 300 ans. Cette longévité laisse à supposer que les fils vivent avec leurs mères durant de nombreuses années, le temps pour eux d’apprendre à se défendre seuls. Les filles restent probablement avec leurs mères par la suite afin d’élever leurs propres enfants et assurer la descendance du clan. Ces femelles donnent des naissances toutes les décennies environ. Ils n’existent pas de liens familiaux chez les Yautja et les femelles changent souvent de partenaires, ce qui entraîne inévitablement une lutte entre les différents mâles.

Capture05 47 

Les mâles vivent en groupes indépendants. Dans cette atmosphère de compétition, ils luttent afin d’obtenir le droit de procréer. Beaucoup de mâles n’obtiennent pas ce droit. Ces mâles frustrés ne peuvent qu’exciter les subalternes. Afin d’obtenir ce droit, les Yautja doivent chasser de dangereuses proies et ramener d’impressionnants trophées. Les mâles chassent principalement pour obtenir l’admiration des femelles et de leurs aînés.

Capture06 49 

Les Yautja possèdent en outre une connaissance profonde de la médecine et peuvent souvent se soigner eux-mêmes de blessures même lourdes, en utilisant un arsenal de poudres, de précipités et de combustions moléculaires utilisant une technique de fusion cicatrisante. Le code de l’honneur pousse aussi les Yautja à renoncer à toute capture, considérée comme déshonneur profond de leur clan. Ils préfèrent parfois, dans le cas de blessures mortelles, d’immobilisation ou d’emprisonnement, déclencher un explosif nucléaire à retardement situé dans la manchette de leur armure, et ainsi regagner l’honneur de leur clan rappelant un mélange entre guerriers samouraï et les kamikazes.

Capture07 46 

Le rite de la chasse

Le Yautja vit en clan. Il peut chasser en groupe ou en solitaire.

Leur culture tourne essentiellement autour du concept de la chasse et de la traque de leurs proies, concept associé à celui d’une culture tribale, guerrière et initiatique. Le membre le plus fort et le plus efficace est le chef du clan ; c’est ce membre qui contrôle les actions du groupe.

Capture08 43 

Tandis qu’ils peuvent paraître impitoyables, cruels et brutaux, les guerriers Yautja agissent selon un code éthique, ressemblant au « Bushido » japonais ou encore à la chevalerie car il favorise le courage, la compétence martiale ainsi que la fidélité à son groupe. La plupart des Yautja ne chassent pas les créatures qu’ils considèrent comme faibles ou sans défense, si ce n’est par pure vengeance.

Les Yautja se considèrent comme une race supérieure. Ainsi, ils n’attaqueront jamais un homme désarmé ou faible, ni un enfant, ni une femme enceinte même si elle est armée (Predator 2 et Alien Versus Predator illustrent cet exemple). Lorsqu’il arrive sur le terrain, la proie du Yautja est, la plupart du temps, prédéfinie.

Capture09 46 

Le Yautja préfère chasser des proies dangereuses ainsi que d’autres prédateurs, ce qui pourrait expliquer leur préférence pour la proie humaine (surtout des militaires, et troupes d’élite surarmées, surentraînées : Predator illustre cet exemple). Comme rite de passage à l’âge adulte, chaque Yautja mâle entraîné pour la chasse (classe des Unblooded) doit chasser sa première kainde amedha (« viande difficile ») ; ces créatures sont, communément, des humains ou bien des Xénomorphes (aliens). Mais attention, le choix des proies ne se fait pas à la légère. Les aliens en sont l’exemple parfait : en effet, ces créatures vues dans les films Alien sont des proies extrêmement difficiles à attraper et à tuer. D’ailleurs, dans certains clans, les jeunes mâles sont emmenés dans un endroit hostile afin de les chasser. Il est arrivé qu’un jour un humain fasse partie d’un clan de Yautja. Une femme a combattu au côté d’un Yautja et lui a sauvé la vie, et a pu adhérer au clan (dans le film Alien vs. Predator), évènement lui-même inspiré par le tout premier comic crossover Aliens Versus Predator de chez Dark Horse Comics.

 Capture10 43

On peut classer les différents types de Yautja selon leurs expériences et l’éthique à laquelle ils adhèrent pendant leurs combats :

La classe « Unblooded » (« n'ayant pas fait couler le sang ») regroupe les Yautja n’ayant pas encore l’expérience de la chasse. Ils doivent alors passer l’épreuve du « kainde amedha » qui est un rite d’initiation à la chasse. Son échec signifie généralement la mort, tandis qu’en cas de réussite le Yautja devient un « Young blooded » (« jeune ayant fait couler le sang ») ou jeune initié. Le Yautja doit alors se marquer le front avec le sang acide d’un Xénomorphe. Cette marque est aussi un symbole de respect et d’appartenance à un clan. Chaque marque est spécifique à un clan et uniquement utilisée par ce groupe. Ce symbole peut-être utilisé pour différencier les différents vaisseaux des clans ainsi que pour reconnaître leurs membres lors des cérémonies ; il est souvent marqué sur le masque du Yautja en plus d’être sur les fronts des « Young Blooded ». Les « Young Blooded » sont plein d’ambition et de fierté une fois qu’ils ont obtenu leur premier trophée : le crâne de leur proie. Le chasseur qui possède cette marque depuis plusieurs années peut alors passer à la classe supérieure qui est celle des « Blooded ».

Le groupe des trois Yautjas du film Alien vs. Predator tentent ce rituel.

La classe « Warrior » (« guerrier ») comporte les Yautja très expérimentés, qui adhèrent complètement aux croyances et aux codes. Ce sont des chasseurs solitaires voyageant de planètes en planètes et utilisant une technologie de pointe afin de trouver des proies honorables ainsi que d’obtenir de nombreux trophées. Les Yautja appartenant à cette classe sont très respectés par les autres membres du clan. Ils connaissent notre planète depuis des millions d’années probablement depuis l’ère des dinosaures (dans la salle des trophées visible à la fin de Predator 2, outre un crâne de xénomorphe on aperçoit des crânes de plusieurs créatures extra-terrestres, mais aussi ce qui pourrait ressembler à un crâne de Tyrannosaurus Rex. Le T-Rex pouvant représenter par sa férocité, une proie de choix pour un Yautja).

Les Yautjas des films Predator Predator 2, Predators (le prisonnier) ainsi que Aliens vs. Predator : Requiem font partie de cette classe.

La classe « Elder » (ou « anciens ») est la plus sage et la plus respectée de toutes. Quand un Yautja fait preuve d’honneur et de respect mutuel, qu’il a des milliers de trophées à son actif, il est apte à passer au stade d’« Elder ». Ce sont les Yautja ayant vécu le plus longtemps, ayant survécu à des milliers de chasses. Ils respectent les autres espèces et ne craignent pas de prouver leur amitié (en échangeant différents trophées par exemple). Si un Yautja a failli au code d’honneur en assassinant un autre Yautja ou en combattant en tant qu’ennemi, l’« Elder » se devra de livrer un combat à mort contre ce traître.

Les chefs de clans dans les films Predator 2 et Alien vs. Predator font partie de cette classe.

La classe « Bad Bloods » (« mauvais sang ») constitue le bas de l’échelle, ce sont les Yautja ayant commis des crimes : tels des meurtres, des chasses déshonorantes, des vols de trophées, etc. Si ce Yautja est démasqué et cherche à fuir plutôt que de subir sa punition, il n’y aura aucune rémission. On permet alors à la classe « Warrior » (« guerrier ») d’éliminer ces traîtres. Les « Bad Blood » ne sont jamais épargnés. Cependant, il arrive que certains d’entre eux s’échappent, ils sont alors bannis à jamais et sont condamnés à errer dans la galaxie en chassant toute forme de vie, même les autres Yautja.

Les trois Yautjas du film Predators font partie de cette classe.

Capture11 40 

Les terrains de chasse des Predators

Sur Terre

  • Guatemala : vue dans Predator
  • Los Angeles : vue dans Predator 2
  • Antarctique : vue dans Alien vs. Predator
  • Gunnison : vue dans le film Aliens vs. Predator: Requiem

Sur d'autres planètes

  • Sur une planète conquise par les Predators : vue dans Predators

On les retrouve dans divers jeux vidéo, sur les planètes fictives suivantes :

  • LV-1201 : vue dans Aliens vs. Predator 2
  • LV-742 : vue dans Aliens vs. Predator : Extinction
  • Freya Prospect (BG 386) : vue dans Aliens vs. Predator

Univers de Predator

Xénomorphe

Les Xénomorphes ne font pas directement partie de la série, bien qu'on puisse en voir un crâne dans le vaisseau des Yautjas dans Predator 2. Ils font plutôt partie de la série Alien vs Predator.

Capture12 40 

Le Predalien est une espèce fictive appartenant aux univers Alien et Predator. Il s'agit d'un hybride de xénomorphe (ou « Alien ») et de « Predator ». Les fans l'appellent aussi L'Alienator.

Apparu pour la première fois dans un jeu vidéo rassemblant Alien et Predator : Aliens versus Predator et à la fin du film Alien vs. Predator, le Predalien est le résultat d'une "fécondation" d'un embryon d'Alien dans le corps d'un Predator. Cette fécondation n'avait jusque là été vu que chez des humains, un chien (dans Alien³) ou bien encore un buffle (dans Alien³ — Version longue), mais elle était supposée possible avec certaines espèces extraterrestres, comme le laissait penser Alien, le huitième passager lors de la découverte du cadavre de l'Ingénieur dont certaines zones du corps semblaient avoir explosé de l'intérieur. Cette théorie est confirmée dans Prometheus avec pour résultat un Alien pur ou primitif descendant directement de son créateur.

Capture13 41 

Une incarnation du Predalien est introduit brièvement sous sa forme de Chestbuster à la fin d’Alien vs. Predator, avant d'apparaître sous forme adulte dans Aliens vs. Predator: Requiem. Ici, il s'agit du résultat d'un face-hugger ayant infesté un Predator au lieu d'un humain.

Sur un fonctionnement similaire à Alien 3 et Batman vs Alien, le Chestbuster qui jaillit du Predator hérite de certaines caractéristiques de son hôte, donnant ainsi naissance à un hybride d'Alien et de Predator.

Physiquement, cette incarnation du Predalien possédait un aspect similaire à un Alien de trois mètres de haut, mais avec les mandibules, les dreadlock et la carrure du Predator. Il est également montré qu'il a hérité de certaines habitudes de son hôte, tels qu'arracher la peau et la colonne vertébrale de ses victimes. Il est physiquement largement plus fort que les deux créatures dont il est l'hybride, capable, comme démontré dans son combat durant le film, de dépasser largement en force un Predator ordinaire.

Ils présentent une forte musculature, des bras et des épaules dessinées avec des muscles (là où les autres Aliens sont insectoïdes : on sent bien dans l'aspect qu'il s'agit avant tout d'un Predator mutant)… Il présente un crâne arrondi et long comme un Alien, mais difforme et très large, plus une paire de mandibules sur les deux qu'il avait à la base… ses cheveux sont toujours là, mais plus courts…

Ce Predalien était également doté d'une aptitude particulière : en utilisant sa seconde bouche, il est capable d'injecter directement les embryons de Chestbuster dans les hôtes et parfois en grand nombre (elle en injecte 5 dans le corps d'une femme enceinte, ceux-ci dévoreront l'enfant alors prêt à sortir puis feront exploser le corps de la mère, la tuant sur le coup). Les Aliens qui en résultent ont les traits de leurs propres hôtes, et ne possèdent pas de caractéristiques propres au Predalien.

À noter également que son sang est moins acide que celui des autres Aliens Il s'exprime par grognements et ronflements semblables à ceux d'un sanglier (donc ne communique ni comme un Alien, ni comme un Predator).

Histoire

Il y a des millénaires, les Predator ont découvert une planète reculée de l'espace, la Terre. Ils apprirent aux humains, qui les vénéraient comme des dieux, à bâtir. Tous les cent ans, "les dieux" revenaient et de leurs arrivées attendaient un sacrifice. Les humains enfantaient la proie ultime afin que les Yautja affrontent les Aliens pour montrer qu'ils sont dignes de porter la marque. Mais s’ils perdaient, ils faisaient en sorte que rien ne survive. Toute une civilisation ancienne disparut en une nuit et c'est à partir de là que l'histoire des Yautja commença.

Dates indéterminées

Les Pilotes (Space jockeys ou tout simplement Jockeys), race très ancienne et implantée dans de nombreux mondes de la galaxie, créent les Aliens.

Sur LV-223, les Pilotes n'arrivent pas à contrôler les Aliens qui les forcent à fuir et en infectent plusieurs qui mourront le thorax perforé. Un de leur vaisseau s'écrase sur LV-426 quand le Pilote meurt en donnant naissance à un Alien. Des nids d'Aliens disséminés seront trouvés sur certains de ces mondes. Mais, avant les humains, des Predators finissent par en trouver, et commencent un élevage d'Aliens afin d'obtenir des reines. Cela leur permet de construire les aires de chasse et de les alimenter en Aliens, pour les rites de passage des jeunes Predators.

-3000

Une civilisation ancienne située en Antarctique vénère comme des dieux les Predators. Ils ont construit une pyramide sous leur direction. Cette pyramide est en réalité une prison pour une reine Alien. Les humains s'offrent en sacrifice dans cette pyramide, permettant aux Predators de chasser des Aliens. C'est un rite de passage pour les jeunes Predators.

-2000

Une chasse tourne mal. Les jeunes Predators n'ont pas réussi à tenir tête aux Aliens qui finissent par s'échapper de la pyramide. Ils se reproduisent par centaines. Le dernier Predator n'a pas d'autre choix que de s'autodétruire en provoquant une explosion qui mettra fin à cette infection et par delà même à la civilisation. Les survivants se dispersent et fondent ainsi plusieurs grandes cultures terrestres antiques.

1715

Les Predators sont déjà coutumiers de la chasse à l'homme sur Terre, en plus de la chasse à l'Alien dans leurs temples. Un Predator affronte un pirate : le capitaine Raphaël Adolini. Ce dernier, alors qu'il se battait en duel avec le Predator, est mortellement touché par une balle qu'un membre de son équipage a tirée. Sur le point de mourir, Adolini fait don de son pistolet au Predator. Ce dernier inhumera Adolini avec une arme de son propre arsenal.

1730

Les Predators découvrent la planète LV-1201, où les Space jockeys ont implanté des Aliens. Les Predators y découvrent une pyramide et un artefact qui contrôle les Aliens ; ils décident donc de s'établir sur la planète pour étudier l'objet. Mais huit mois plus tard, les Aliens échappent à leur contrôle et l'un d'eux est infecté.

1904

Les occupants d'une station de pêcheur de baleine située en Antarctique disparaissent mystérieusement : ils ont été pris à partie dans une chasse des Aliens par les Predators.

1987

Une équipe des forces spéciales américaines se retrouve confrontée à un Predator lors d'une mission de sauvetage au Guatemala. Le major Alan « Dutch » Schaefer est le seul rescapé de cette équipe.

1997

Canicule et guerre des gangs font rage à Los Angeles. Le lieutenant Mike Harrigan constate que des crimes rituels sont perpétrés sur des membres de gangs. Il finira par découvrir que l'auteur de ces crimes est un Predator qu'il devra affronter et dont il viendra à bout. En récompense de sa victoire, Harrigan se voit offrir un pistolet à silex datant de 1715 par un autre Predator. Ce dernier n'est autre que celui ayant affronté Raphaël Adolini en 1715.

2004

Charles Weyland découvre un signal étrange émanant d'une pyramide au cœur de l'Antarctique. Il constitue une équipe archéologique faite de scientifiques, spécialistes de la glace et de mercenaires. Charles Weyland est malade et veut marquer l'histoire par cette découverte. Il s'avère que ce signal est un piège des Predators qui cherchent du gibier pour les Facehuggers afin de commencer une nouvelle chasse à l'Alien. La chasse a failli mal tourner car la reine Alien manque de s'échapper. L'équipe est décimée par les « monstres » et les « chasseurs ». Weyland sera la dernière victime des Predators. Alexa Woods, dernière survivante humaine et le Predator survivant s'allient pour combattre les Aliens. La pyramide est détruite, les Aliens de ce temple également.

Le Predator, gravement blessé, est rapatrié à bord de son vaisseau mère qui attendait en orbite. Le Predator ayant en réalité été infecté par un Facehugger dans la pyramide, un Chestbuster éclot (c'est donc un Alien issu d'un Predator, le Predalien).

Le Predalien se glisse dans un Chasseur Predator, petit vaisseau de chasse qui se sépare du vaisseau mère (cette scène n'est visible que dans la version non censurée de AVP: Requiem, c'est pourquoi le vaisseau paraît assez petit quand il s'écrase par rapport à sa taille d'origine vue dans AVP). Le Predalien met l'équipage du vaisseau en difficulté et celui-ci s'écrase près d'une petite bourgade américaine. Une multitude de Facehuggers issus d'un élevage contenu dans le vaisseau se répand dans la nature, générant une multitude d'Aliens aux environs de la ville puis en ville (par hôtes humains).

Sur sa planète d'origine, un Predator voit le journal de bord du vaisseau attaqué par le Predalien et décide de venir sur Terre afin d'en faire un trophée de chasse. Les Aliens étant trop nombreux et trop puissants, le gouvernement décide d'atomiser la ville (incluant le Predator, le Predalien, et tous les Aliens).

2010

Un petit groupe de militaires, mercenaires et tueurs parmi les plus dangereux de la Terre, se retrouvent prisonniers sur une planète extraterrestre inconnue pour découvrir qu'ils sont les proies d'une chasse rituelle organisée par une classe de super-Predators jusque-là inconnue. A l'issue d'une chasse fertile en rebondissements et en découvertes (révélant notamment que ces créatures chassent de manière continue en traquant parfois même leurs propres congénères), seuls un mercenaire et une sniper survivront après avoir tué tous les trois super-Predators membres du clan organisateur de cette chasse.

L’univers est décrit dans l’échelle de Kardashev comme une Civilisation de Type II a III

RETOUR

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×