Referencement gratuit

OBSERVATION

LES TELESCOPES TERRESTRE ET ORBITAUX

Dans ce dossier je vous parle des principaux télescopes terrestres et spatiaux.

capture01-28.jpgDepuis la lunette de Galilée. Nos instruments d’observation de l’espace sont devenus des moyens de regarder l’univers sous un œil nouveaux.

Ils sont divisés en deux groupes sur terre et dans l’espace

capture02-28.jpgLeurs méthodes de vision sont devenues très sophistiqué à tel point qu’ils peuvent voir dans le passé de l’univers à plus de 10 milliards d’années.

Ils regardent dans toutes les gammes de rayon de l’infrarouge aux ultraviolets.

Leurs précisions sont devenues tels qu’ils recherchent maintenant des exo planètes de la taille de la terre.

a19.jpgLeurs caractéristiques terrestres.

Les télescopes en orbites autour de la terre et dans certain point de l’espace proche.

Leurs visons devient plus précise moins gêné par l’atmosphère terrestre.

Nous parlerons dans ce dossier des grands télescopes qui ne sont que le prolongement des yeux de la Terre

LES TELESCOPES TERRESTRE: La dernière génération de télescopes terrestre devient des concurrents directs aux télescopes spatiaux.

LBT : Un télescope américain qui contient deux miroirs de 8,4 mètres de diamètre, placés sur la même monture.

SALT: Un télescope de grande envergure installé sur le site d'observation du South African Astronomical Observatory, en Afrique du Sud dans le désert du Kalahari.

VLT : Un ensemble de 4 télescopes principaux et 4 auxiliaires à l'Observatoire du Cerro Paranal, situé dans le désert d'Atacama au nord du Chili, à une altitude de 2 635 mètres. Il permet l'étude des astres dans les longueurs d'onde allant de l'ultraviolet à l'infrarouge.

WM KECK : Deux télescopes de l'observatoire W.M. Keck sont les plus grands télescopes optiques et proche-infrarouges des observatoires du Mauna Kea, sur le mont Mauna Kea de l'île d'Hawaï, à une altitude de 4 145 mètres.

BTA-6: Un observatoire de l'Académie des sciences de Russie

LE E-ELT: Le telescope géant européen de 39 metres

TMT: Un telescope de 30 metres

LES TELESCOPES ORBITAUX : Placé au delà de l'atmosphère. Le télescope spatial présente l'avantage par rapport à son homologue terrestre de ne pas être perturbé par l'atmosphère terrestre. Celle-ci déforme le rayonnement lumineux dans le visible.

HUBBLE : Un télescope spatial en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude.

KEPLER : Est un photomètre spatial développé par la NASA pour détecter des exoplanètes et autres petits corps orbitant autour des étoiles de notre galaxie.

SPITZER : Le plus gros télescope spatial infrarouge lancé par la NASA.

COROT : Destiné à l'étude de la structure interne des étoiles et à la recherche d'exoplanètes.

HERSCHEL : Des observations astronomiques dans les domaines de l’infrarouge lointain.

GAIA : Mission astrométrique de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) devant observer plus d'un milliard d'objets.

J. WEBB : Il doit succéder en 2018 au télescope spatial Hubble pour l'observation dans l'infrarouge mais ne permet pas, comme celui-ci, d'observer le spectre lumineux dans l'ultraviolet et en lumière visible.

WISE: Est un télescope spatial américain qui doit observer l'ensemble du ciel dans l'infrarouge.

PLATO: L’ESA part à la chasse aux exoplanètes habitables.

TESS: Un nouveau télescope pour découvrir des exo planètes.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site